Transition au naturel : au secours, mes cheveux ne la supportent pas! » Nestasansdreads

Transition au naturel : au secours, mes cheveux ne la supportent pas!

Salut salut,

Je me voyais mal parler de chevelure au naturel sur mon blog sans parler de transition, cette terrible période qui en fait souvent reculer plus d’une ! Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, peut-être pas, peut-être que vous la subissez en c’moment même sans le savoir ou peut-être que vous hésitez à vous lancer dans le naturel à cause de ça. C’est un fléau qui peut durer d’un mois à plusieurs mois, ou parfois on peut même ne pas en avoir du tout ! Personnellement j’ai eu la chance qu’elle ne soit pas catastrophique, mais je voulais quand même en parler sur le blog.

Je n’ai pas de recettes miracles pour atténuer ou stopper cette période de transition, mais je peux au moins vous expliquer ce que c’est et comment ne pas trop mal la vivre.

Qu’est-c’que la période de transition ?

Sur les blogs naturels et bio pour cheveux, quand on parle de transition, on parle en fait du moment où nos cheveux apparaissent tels qu’ils sont réellement, une fois que l’on a enlevé tous les silicones. Les silicones ne soignent pas, ils ne font que cacher la misère, alors quand ils sont plus là, c’est souvent catastrophique.

Pousse 1 - mars 2014

Mars 2014, un an de naturel

La plupart des gens vont penser que c’est le naturel qui leur abîme les cheveux ou ne leur convient pas, c’est faux ! C’est juste que parfois, après des années de traitement synthétique comme les colorations, décolorations, permanentes, lissage brésilien, mais aussi le lisseur / boucleur / sèche cheveux utilisés quotidiennement ou presque, les cheveux n’en peuvent plus, surtout quand pour soin ils n’ont eu droit qu’à des silicones. Silicones qui je le rappelle ne soignent pas.

Evidemment, il ne faut pas non plus oublier que chaque chevelure est différente. On peut avoir fait subir un tas de choses à ses cheveux et n’avoir aucun retour de flamme au moment de la transition synthétique / naturelle ; ou au contraire ne leur avoir rien fait subir de particulier si ce n’est le lisseur et galérer… C’est pas juste mais c’est comme ça.

Moi, je faisais régulièrement un balayage (mèches décolorées et parfois je demandais à rajouter des mèches chocolat) et je me lissais les cheveux tous les jours, parfois deux fois par jour quand je sortais le soir. Et quand je sortais en boîte, les 3/4 du temps je faisais un bon gros soin de chez le coiffeur bien siliconé, que je laissais poser 1h, puis un shampoing et un après-shampoing toujours de chez le coiffeur, j’utilisais mon sèche cheveux puis mon lisseur. Autant vous dire que des fois mes cheveux étaient tellement chaud que je pouvais plus les toucher (ça fait peur hein ?). Mais peut-être que le fait d’avoir utilisé autant de soins siliconés les a justement protégé, j’sais pas… Toujours est-il que je n’ai pas eu à subir une horrible période de transition.

Comment mieux vivre la transition ?

Encore une fois, je vais être honnête avec vous : si vous êtes venues chercher une recette miracle pour outrepasser la transition, passez votre chemin. Cependant, quelques options s’offrent à vous :

Procéder par étape

J’entends par là, se mettre au naturel petit à petit, tout en conservant un peu de produits conventionnels dans votre routine (l’après-shampoing par exemple), ce qui permettra d’éliminer une partie des ingrédients nocifs de votre chevelure tout en cachant encore un peu la misère. Mais…

  • Vous aurez encore des silicones pleins la chevelure (surtout si vous l’utilisez à chaque lavage), qui dit silicones dit pollution, peut aussi vouloir dire allergie et toxicité (et je ne parle pas des autres ingrédients tout aussi mauvais présents dans ces produits)
  • Vous aurez du coup aussi cette couche de silicones qui barrera un peu la route aux soins naturels… Qui seront par conséquent beaucoup moins efficaces et la transition n’en sera que plus longue.

Couper ce qui est abîmée

Ce qui peut vouloir dire couper vos cheveux très courts… Si vos cheveux sont trop abîmés, même si des soins hydratants et nourrissants à gogo permettra de les sauver un peu, malheureusement c’est impossible de les réparer. C’est comme si vous froissiez une feuille au point de la mettre en boule puis essayiez de la remettre toute lisse : c’est impossible, même si vous la remettez toute droite elle conservera des craquelures un peu partout. Les cheveux sont pareils. Alors le meilleur moyen de repartir sur une base saine, c’est de couper ! Soit, si vous en avez le courage, vous couper tout (et là je vous admire car je ne pourrais vraiment pas) pour repartir sur une base totalement saine, soit vous coupez petit à petit (comme moi).

Être patiente

cheveux naturel transition

Aujourd’hui, 2 ans et demi de naturel

Prendre votre mal en patience, et oui… Je sais qu’à notre époque on est de plus en plus habitué à avoir tout, tout de suite, à avoir des résultats quasiment dans l’immédiat, mais au final est-c’que la qualité est là ? Je parle de la vraie qualité, et non pas de l’illusion de la qualité. La nature est douce, lente, elle prend son temps, mais elle fait les choses de la plus belle manière qui soit. Elle est entière.

Alors : préférez-vous des résultats immédiats mais faux ou qui viennent dans le temps mais vous garantissent une chevelure d’une qualité incroyable (ou presque) ?

J’ai beau ne pas avoir eu un période de transition affreuse, j’ai quand même mis deux ans avant d’avoir une qualité de cheveux qui commençaient enfin à me satisfaire. Le naturel a très vite fait effet sur moi, j’ai eu très vite des cheveux doux et en meilleur santé, mais j’avais toujours pleins de fourches à cause des décolorations et du lisseur, aujourd’hui je n’en ai presque plus !

Je comprends tout à fait que le regard des autres, que ce soit nos amis, familles, collègues de travail, soit parfois – souvent même – dur, mais il existe des petites astuces pour éviter les remarques désobligeantes, comme par exemple s’attacher les cheveux ! Une fois cette dure période passée, soyez sûr que tout le monde vous enviera vos cheveux hihi.

Si vous avez besoin d’astuces pour prendre soin de vos cheveux naturellement, je vous invite à aller jeter un coup d’œil à un de mes précédents articles, je vous en donne 10 ! Ce sont des astuces simples à portée de tous, clique si t’es intéressée. Vous pouvez aussi jeter un œil à la catégorie Cheveux sur mon blog, je partage quelques idées de masques naturels dans mes articles, mais j’explique aussi pourquoi il faut hydrater et nourrir ses cheveux, etc.


J’espère que mon article vous aura aidé à comprendre pourquoi la période de transition est là et pourquoi le passage au naturel ne se fait pas toujours en douceur. Le prochain article dans cette catégorie parlera sûrement de comment débuter au naturel, je parlerai bien sûr de ma propre expérience, comment je l’ai découvert et instauré dans ma routine, mais aussi mes erreurs, car évidemment j’en ai fait ! Je ne détiens pas la vérité mais je pense avoir – sans le vouloir – débuté comme il fallait, parfois on découvre des choses un peu par accident hihi.

Racontez-moi votre expérience, si vous êtes au naturel : période de transition ou non ?
Comment vous l’avez vécu ?

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.