Je suis introvertie » Nestasansdreads

Je suis introvertie

En ce moment, les articles beauté ne courent pas trop sur le blog mais ça fait longtemps que j’ai envie d’écrire cet article, sans réussir à mettre de mots sur ce que je suis. Timide, asociale, réservée… Aucun de ces mots ne me correspondait, alors je bloquais. L’autre jour, une publication sur un groupe facebook que je suis quotidiennement m’a permis d’avoir une révélation : je suis introvertie.

Depuis toutes ces années je « reniais » ce côté de ma personnalité en me disant que je devais avoir un problème. Un problème de sociabilité, quelque chose qui n’allait pas chez moi, qui m’empêchait de m’attacher aux gens mais aussi d’avoir une conversation normale, sans avoir l’impression de me sentir nulle / inintéressante. Je me demandais pourquoi ça me demandait autant d’énergie et me stressait autant de voir / rencontrer des inconnus ou de simplement tenir une conversation de plus de deux minutes. La vérité c’est que je n’ai aucun problème, ni moi, ni les autres, je suis simplement introvertie.

Cela faisait longtemps que je voulais exorciser ce côté de ma personnalité sur mon blog car je n’ai jamais réussi à réellement expliquer aux gens pourquoi j’étais comme ça. Je ne savais pas l’expliquer oralement, je ne trouvais pas les mots justes, me mélangeais, me contredisais, bref ça me demandait trop d’énergie ; l’écrit étant pour moi la plus simple façon de m’exprimer et de m’ouvrir, en parler ici me paraissait mieux.

Je ne savais simplement pas que ce que j’avais avait un nom, par méconnaissance totale de moi-même et de ce trait de personnalité, je pensais qu’il ne me concernait pas.

Peut-être que mon article fera écho à d’autres introvertis, on s’en rend pas compte, j’ai refusé de le voir pendant des années, mais la société dans laquelle on vit n’est pas vraiment adapté à nous – surtout si on vit en ville – et on se sent vite dépassé, fatigué, rejeté et souvent forcé de nous adapter en cachant cette partie de nous-mêmes, ce qui ne nous rend pas forcément heureux.

Mes mots sont sans doute un peu forts mais maintenant que j’ai réussi à en mettre un sur tout ça, que je peux enfin tout expliquer dans mon comportement et mes réactions de ces dernières années, je me sens comme libérée d’un poids ! Evidemment la vie d’introvertie n’est pas si difficile et la mienne n’a pas non plus été horrible, mais j’ai la sensation de me (re)découvrir.

marley_chat

Je ne suis pas asociale

Je n’aime juste pas les contacts humains trop « prolongés ». En primaire, au collège, au lycée et encore à la fac, quand le ou la prof parlait de travailler en groupe, à l’extérieur je gardais le sourire mais dans ma tête je me décomposais. Je suis le genre de personne qui aime bien tout le monde, pas de soucis avec ça, mais je me sentais très mal à l’aise en groupe. Je faisais tout pour le cacher, pour « m’adapter ».

Ça fait très longtemps que je me « force » à avoir des interactions sociales avec les gens autour de moi. Avec mes proches ça me dérange moins, car je suis en confiance et plus à l’aise. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à me sentir proche des gens. Je n’ai pas beaucoup de conversation et ça me fait souvent paniquer car j’ai peur qu’on me trouve totalement inintéressante alors que je ne pense pas l’être moins qu’un(e) autre, j’ai juste besoin qu’on me mette à l’aise.

Je n’ose même pas vous raconter mon angoisse quand j’ai dû déménager pour mon travail dans un endroit où je n’étais jamais allée et rencontrer tout un groupe d’inconnu. Entre le moment où j’ai appris que j’avais réussi mon concours, le moment où j’ai ensuite appris où j’allais être affectée, puis le moment où j’ai déménagé et enfin où j’ai commencé à travailler, il s’est passé deux mois, sachant que les trois derniers événements se sont déroulés sur un mois et les deux derniers sur la dernière semaine de ce mois-ci, j’étais exténuée. Certains font ça avec tellement de facilité pourtant ! Et encore, heureusement que mon cuisto était là, rien que par sa présence et ses petites attentions il sait calmer mes angoisses.

D’ailleurs, il est comme moi, mon amoureux, c’est sans doute pour ça que je me sens si bien avec lui : il me comprend et ressent les mêmes choses que moi, mais à deux, on se sent moins dépassé. On vit très bien ensemble. On fait tout ensemble et on n’a même pas besoin de s’accorder pour nos moments de tranquillité et de calme, ça se fait naturellement et chacun respecte ça.

Je ne suis pas timide

Non, je n’ai pas forcément peur de m’exprimer devant les autres – évidemment ça m’arrive mais je n’en fais pas un blocage. Non, je n’ai pas peur de parler aux autres, je ne sais juste pas le faire. Oui, je me sens souvent mal à l’aise et oui du coup je me mets parfois à vite bafouiller et dire n’importe quoi mais pas par timidité, juste parce que je ne me sens pas du tout dans mon élément. Parler c’est pas mon élément. Ecrire, ça l’est. La preuve. Je préfère écouter que parler – dans une certaine limite.

Je déteste téléphoner. Je n’ai jamais osé clairement le dire aux personnes qui m’appelaient régulièrement pour discuter pendant des heures, j’avais trop peur de blesser… Discuter pendant des heures avec une personne que j’aime beaucoup et que je n’ai pas vu depuis longtemps, en soi, ça ne me dérange pas. Je ne saurais même pas expliquer pourquoi j’aime pas téléphoner. Quand c’est prévu et que ça vient de moi, ça ne me dérange absolument pas ! Mais il suffit qu’on m’appelle à l’improviste et voilà… Il m’arrive très souvent de ne pas décrocher quand c’est un numéro que je ne connais pas, ça m’angoisse énormément. J’ai sans doute loupé des appels importants… Peut-être qu’on voulait m’annoncer que j’avais gagné le gros lot ou un joli voyage hahaha. Tant pis.

D’ailleurs, la plupart de mes amis ont rarement des nouvelles de moi. Je n’oublie personne, mais je suis tellement dans ma bulle que j’me rends pas compte du temps qui passe. Et après, je n’ose pas car je me dis que la personne doit m’en vouloir haha. Parfois je peux « disparaître » du jour au lendemain aussi, parce que j’ai besoin de calme, de me retrouver, et puis j’ai du mal à en sortir si on me bouge pas un peu le cul.

J’ai besoin de calme

Mais ça ne m’empêche absolument pas de sortir ou d’être dans une foule de personnes ! J’ai juste plus souvent besoin de m’isoler. Avec les personnes de confiance je peux être très folle, j’adore rire, mais sinon vous me verrez très souvent calme et posée. Je réfléchis très souvent aussi avant de faire / dire quelque chose. J’analyse beaucoup avant d’agir et je peux me sentir paniquée si on me demande de réagir trop vite. Je peux travailler dans le bruit mais ça me fatigue beaucoup plus et je suis tellement plus productive dans le calme et le silence !

Je fuis les conflits comme la peste. J’ai horreur de ça. Déjà parce que je trouve très souvent que ça vire à de la gaminerie et j’ai horreur de me prendre la tête pour rien, ensuite parce que ça me rend très mal à l’aise. Je vais très souvent laisser passer beaucoup de choses car je n’ai pas envie de me fatiguer dans des conflits, mais si un jour ça va trop loin, je le fais savoir et c’est souvent radical.

Quand je suis dans un lieu inconnu avec des inconnus, je préfère manger seule, dans un coin tranquille, plutôt que d’aller vers les autres. Ça ne me dérange absolument pas, tant que personne ne me voit. J’ai une formation de prévue en mai sur une semaine à Lyon, bah je sais d’avance que je vais passer le premier midi à me chercher un coin d’herbe isolé et m’installer là tous les jours pour manger tout en bouquinant.

marley_chat_coton

Je ne suis pas hautaine

Plusieurs personnes m’ont confié m’avoir prise pour une personne hautaine et snob au premier abord, parce que je reste dans mon coin et ne parle pas beaucoup. Au final je suis tout sauf ça ! Quand on me connait un peu je suis très joyeuse, je rigole beaucoup, pour rien, je sors beaucoup de conneries aussi et on m’a aussi dit que j’arrivais à pousser à rire mieux, de tout, à voir la vie autrement et à vivre l’instant présent. C’est pas le genre de choses qu’on me dit à chaque fois non plus, j’me lance pas des fleurs ou quoi je suis pas meilleure qu’un/une autre, c’est juste qu’être introvertie ne fait pas de moi une personne « plate » et sans vie. Il faut simplement que je me sente suffisamment à l’aise et je donne beaucoup. Donc non je ne suis pas hautaine, ni snob, ni coincée, je suis juste introvertie.

Voilà, une personne introvertie n’est pas forcément une personne calme / asociale / peu drôle et j’en passe. On n’est pas que introverti ou que extraverti, on est tous un peu des deux, certains comme moi ont juste un caractère beaucoup plus penché d’un côté que de l’autre, mais il existe aussi des personnes qui sont les deux à la fois. On appelle cela des ambivertis.

J’ai renié cette partie de moi pendant longtemps, je me suis énormément posée de questions dessus aussi et découvrir que je suis simplement introvertie me soulage d’un poids. Surtout que depuis que j’ai déménagé elle ressort beaucoup et je me sentais parfois seule avec moi-même sans pour autant avoir envie d’aller à la rencontre de nouvelles personnes. Pourtant, depuis que je suis avec mon amoureux je ne me suis jamais sentie aussi peu seule ! Mais je me demandais pourquoi je n’arrivais pas à avoir une « vraie » vie sociale. Maintenant je comprends un peu mieux.

Êtes-vous introvertis ? Comment le vivez-vous ?

PS: oui, j’ai mis des photos de mon chat, mais pour les photos que je voulais faire à la base il faisait beaucoup trop moche, alors j’ai laissé tomber!

Petits mots récents

  • Croukinette
    25 mars - 19:24 · Répondre

    Très bel article !
    Je suis introvertie aussi, d’en apprendre plus sur ce mot m’a permis de mieux me connaître également !
    Je n’ai rien à dire de plus, je pense que tu as tout dit <3
    Et les photos de chat sont très bien et je trouve qu'elles ont leurs places dans cet article ! !
    Des bisous <3

      • Croukinette
        28 mars - 16:25 · Répondre

        Je dirais qu’entre 20 ans et 25 ans, c’est difficile, l^’age des doutes, du questionnement et tout le tralalala quoi :-P

  • Les bulles d'inspiration d'Helychrise
    2 avril - 15:24 · Répondre

    Ouh la la merci bien pour ce bel article!! C’est si bien écrit et tellement juste, je me reconnais quasiment mot pour mot dans ce que tu viens d’écrire. Comme le dis Croukinette, tout est déjà dit!

    Hautaine! Le nombre de fois où on me l’a sorti (en me découvrant au premier abord). Alors qu’au final je suis un vrai clown, et beaucoup moins coincée que beaucoup de gens!

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.