Le monde des adultes » Nestasansdreads

Le monde des adultes

Quand on est petit, ou même un peu plus grand, avant de gagner notre vie et surtout avant d’habiter dans notre petit chez nous, on s’imagine pleins de choses, on fait énormément de projets.

J’aurais une grande maison, ma propre maison à moi, que j’aurais acheté / fait construire et joliment décoré avec une cheminée – ou un appartement ça marche aussi ; j’aurais un boulot que j’aime et je gagnerai bien ma vie ; je voyagerai un peu partout dans le monde, etc, etc. Vous pouvez ajouter à l’infini tout ce que vous vous imaginiez avoir plus tard et que vous voulez sans doute encore.

On n’arrive pas tous avec les mêmes moyens dans la vie, que ce soit financier ou ambitieux. Parfois on est obligé de mettre de côté ses rêves parce qu’on ne peut pas les payer, parfois aussi on n’a aucune confiance en soi et on n’arrive pas à se lancer, parfois on ne sait tout simplement pas où on veut aller.

Quand on grandit et qu’on doit payer nos loyers, nos factures, nos impôts, eh bien on se rend vite compte qu’à la fin du mois / de l’année il ne reste plus grand chose pour soi. Les voyages nous paraissent loin, et la maison encore plus. Surtout quand on sait qu’une fois qu’on aura enfin notre petite maison à nous, un nouvel impôt viendra s’ajouter.

Je ne suis pas pessimiste, je n’aime pas trop m’apitoyer sur mon sort car je sais qu’il existe bien pire dans le monde mais j’avoue que ces derniers temps j’ai souvent des petits coups de mou parce que je me pose énormément de questions sur mon avenir. Je fais un métier que j’aime bien mais sans plus (car je ne suis pas bien difficile), rien de passionnant non plus, intéressant mais pas enrichissant et je ne me vois pas faire ça jusqu’à la fin de ma vie ; le problème c’est que je ne vois pas comment je finirai ma vie tout court.

J’aime beaucoup la photo mais même si j’arrive à développer mon talent un jour – j’ai bien dit si j’arrive… – ce que je préfère faire ce sont les photos de paysage mais il parait que ça ne rapporte pas beaucoup, ou bien  réussir à faire des portraits qui laissent passer des émotions, pas de simples shooting, quelque chose de poignant quoi, mais je crois qu’il faut pas mal de talent pour ça, pour capturer le moment.

J’aime aussi beaucoup écrire, j’écrivais tout le temps, sans cesse, avant, je ne manquais jamais d’inspiration et je partageais mes écrits sur des blogs, et ça plaisait. Ca fait des années que je ne fais plus ça et j’ai l’impression d’avoir tout perdu, je sais que tout revient en pratiquant mais je fais un blocage. Pourtant depuis que j’ai appris à lire je rêve d’écrire un livre qui prend aux tripes.

J’avoue que j’ai beaucoup hésité à publier cet article, je l’ai écrit à un moment où je déprimais vraiment sur ma situation, un gros gros coup de mou, maintenant ça va mieux heureusement, même si l’avenir me fait toujours aussi peur je relativise et je me dis que je dois me donner les moyens de réussir. Je me retrouve simplement confrontée à une vie que je n’avais pas imaginé, que j’avais un peu idéalisé et maintenant que je suis face à la réalité depuis plusieurs mois j’ai du mal à l’avaler. C’est peut-être ça, devenir adulte. Accepter qu’on ne peut pas toujours avoir ce qu’on veut ou alors qu’il faut réellement s’en donner les moyens, et faire tout pour.

Ecrit un peu sur un coup de tête et je préfère le laisser tel quel, après tout c’est ce que je ressens, donc pas de belle présentation ni de jolies photos si ce n’est celle des belles statues des Elephants, prise à Chambéry en Savoie, le pays de mon cœur ♥. Peut-être mon article fera-t-il écho quelqu’un.

Est-c’que ça vous arrive de douter de vous, de votre avenir ?

Petits mots récents

  • Arwenila Blog
    18 octobre - 19:39 · Répondre

    Un très bel article, touchant et poignant à la fois, oui en effet c’est cela devenir adulte se rendre compte que certains rêves ne viendront peut-être jamais et que la vie rêvée n’existe que dans notre imaginaire, le tout est de voir le positif dans chaque chose qui peuvent t’arriver de positif ou de négatif et d’avancer en savourant chaque seconde, c’est un peu ma vision des choses, allez courage à force de persévérance on arrive à bien faire les choses, et l’important est le chemin jamais la finalité…
    Je t’embrasse, Arwenila.

    • Sandy
      18 octobre - 20:00 · Répondre

      Merci pour ton joli commentaire, il me touche <3 Un petit coup de mou qui est venue avec l’automne je pense (l’arrivée du froid me fait souvent ça) et avec la fatigue, mais ça reviendra vite ^^ Je me dis que je suis encore jeune et que c’est encore facile pour moi de bouger les choses et d’atteindre mes rêves, même si je dois me rétamer au final il faut que j’essaye !
      Des bisous

  • Chris
    1 avril - 18:14 · Répondre

    Et d’un autre côté, les rêves de gosse c’est ce qui nous fait avancer aussi. Les rêves ont toujours eu pour but de nous booster sur quelque chose, d’essayer d’atteindre cet objectif. Une vie sans rêve c’est une vie plate, une vie de désespoir. Et qui voudrait d’une personne qui ne rêve plus. Il est vrai que la société, en l’état actuel, ne préconise plus le rêve, en assouvissant chacun de ses sujets, les abrutissant quotidiennement. Mais le rêve doit toujours rester dans un coin de nos têtes. Tout comme l’espoir d’y parvenir un jour. C’est difficile en effet, tellement de responsabilités et de charges à prendre en compte. Heureusement, tu n’es pas seule. Tu as un copain qui t’aime, une famille peut-être derrière toi. Tu fais quoi comme travail ?
    Je te pose ci-après une partie d’un texte que j’ai écrit sur l’aventure en général, une réflexion sur la vie, comme toi:
    « L’aventure est une chose aisé. Tout le monde a besoin de partir dans l’inconnu, se tester, se surpasser. Marcher au sein d’un monde connu n’est plus une aventure. C’est pourquoi chaque livre qu’il m’a été donné de lire fut pour moi une aventure certaine, au creux d’une forêt, au centre d’un village, au milieu d’un monde parfois totalement créé par son auteur. Une aventure littéraire se défini de deux façons : Soit vous voyagez, soit le héros voyage. Parfois les deux, pour les bons livres. L’Odyssée d’Homère produit les deux. Nous sommes confrontés à suivre Ulysse tout au long de son périple. Non pas que l’aventure contée ici nous gêne, mais il est difficile d’imaginer ce qu’un semi-dieu a pu endurer. Vaincre Polythène, affronter nombres d’ennemis, défier les océans, ceci est une aventure épique. La vie est semblable à cet Odyssée. Charybde et Scylla peuvent être nos parents, Polythène un ami et ainsi de suite. Chaque choix auquel nous sommes confronté est un obstacle à franchir, un palier à passer. Deux solutions s’offrent à nous : renoncer ou poursuivre. Nous aimons le jeu autant que l’aventure. Étant joueur et aventurier, je me suis confronté récemment à plusieurs choix qui résonnent encore dans ma tête. C’est difficile de cerner et trouver comment les affronter. Ceux-ci change ma vie »

    • Sandy
      2 avril - 06:57 · Répondre

      C’est très juste ce que tu dis, mais parfois quand j’ai un coup de mou j’ai du mal à voir le positif ou l’espoir, et depuis que j’ai déménagé loin de mes amis et familles, que je me suis prise quelques claques à croire que tout le monde est beau et gentil, même si j’ai mon copain pour me soutenir c’est parfois un peu dur! Tu vois ce qui est paradoxal c’est que je me plains dans cet article, et certains jours j’ressens encore ce petit désespoir, et pourtant j’suis pas capable de me donner les moyens de réaliser mes rêves. J’ai envie d’écrire, j’ai un début d’idée pour une histoire, mais je me bloque, je vais écrire un début de chapitre puis laisser tomber plusieurs mois. Je crois que j’ai peur de me prendre encore une claque ;-) alors que c’est justement ça, la vie! Oser, se ramasser, se relever, se battre, puis – pourquoi pas – réussir. On réussit forcément certaines choses dans la vie. Le bonheur, c’est pas forcément le bout du chemin, c’est aussi (et surtout) le chemin lui-même.
      Pour mon travail, je ne le dirais pas ici mais par message privé sur FB si tu veux vraiment le savoir :-)

      En tout cas, merci beaucoup pour ton commentaire! :-*

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.