Mon brulage de fourches - Nestasansdreads

Mon brulage de fourches

Après avoir coupé mes pointes suite à ma cure de sébum, je me suis dit qu’un brûlage des fourches sur la longueur ne serait pas de trop non plus.

Le brûlage de fourches, kézako? C’est une technique ancienne utilisée pour brûler et cautériser les cheveux, pas toute la chevelure pardi! sinon on aurait plus rien sur le caillou ; uniquement les fourches en fait. Faire ceci permet de limiter l’apparition de nouvelles fourches dans la longueur, en les cautérisant avec une flamme une sorte de toute petite boule noire se crée, c’est cette dernière qui va empêcher une autre fourche de se former.

Mise en garde : à ne surtout pas faire seule si on est pas sûr de soi.
Il vaut mieux demander à quelqu’un de confiance et qui maîtrise
le brûlage de fourche de le faire avant de le réaliser soi-même.
.

Quand le réaliser? Un peu près tous les 6 mois maximum ou 1 fois par an selon les besoins. Etant à proprement parler un brûlage, même si c’est bénéfique, ça ne fait pas du bien au cheveu sur le moment. Les cheveux n’aiment pas la chaleur, elle les assèche énormément mais leur ouvre également les écailles, c’est pour ça qu’il faut en profiter pour faire un gros gros soin derrière : il pénétrera mieux et le cheveu sera toute suite remis sur pied!

Quel soin faire? Un masque principalement hydratant. La chaleur de la flamme va faire évaporer l’eau dans nos cheveux, il faut donc énormément les hydrater derrière. Un peu d’huile végétal ou de corps gras comme le beurre de karité ou de cacao dans le masque ne seront pas de trop non plus, même s’ils ont besoin d’hydratation, les nourrir en même temps leur sera bénéfique!

Attention selon nos cheveux ils peuvent se remettre très rapidement ou bien mettre une semaine ou deux. Il ne faut pas hésiter à faire plusieurs masques hydratants dans les jours qui viennent, idéalement des masques qui peuvent se rincer uniquement à l’eau comme le miel ou le sirop d’agave par exemple.

soin_post_brulage_fourches

Une brosse en bambou, une en poils de sanglier et nylon, un briquet, une bougie, et un soin hydratant/nourrissant

  • Comment procéder?

1) Tout préparer près de soi : un miroir (j’en ai un grand dans ma chambre que j’ai emmené jusqu’au salon), une ou deux brosses, une bougie, un briquet et son maxi soin.

2) Attacher ses cheveux, ne laisser qu’une partie au-dessus de libre, un peu comme une demi-queue à l’envers quoi ; allumer la bougie.

3) Prendre une mèche de cheveux et la torsader le plus possible. Si on a les cheveux fins, il vaut mieux en prendre beaucoup, si épais un peu moins. Le but c’est d’éradiquer le plus de fourches possibles mais prendre des mèches trop fines ne sert pas à grand chose à part trop brûler justement et faire perdre de la masse.

4) Tenir le bout de sa mèche et la remonter avec les doigts de son autre main de la pointe vers le cuir chevelu pour faire ressortir les fourches.

5) Passer la flamme de la bougie à côté de votre mèche torsadée, jusqu’à la moitié de votre longueur environ. Les petits cheveux qui dépassent vont s’enflammer mais ça s’arrêtera à la torsade.

6) Procéder ainsi sur tous vos cheveux puis appliquer le soin mèche par mèche, le laisser poser le plus longtemps possible.

Ne surtout pas ouvrir les fenêtres pendant le brûlage, même si ça sent le cochon grillé : un courant d’air et c’est votre chevelure entière qui va s’enflammer (mon dieu!). Il suffira de bien aérer la pièce une fois le brûlage fini pendant 30 à 40 min, mais si vous voulez être sûrs que l’odeur est partie vous pouvez toujours allumer un encens ou quelques bougies parfumées.

Personnellement, après ce brûlage j’ai fait trois masques. Oui, j’suis une folle, mais je tenais à ce que mes cheveux soient bien soignés après cette épreuve.

Premier masque :

  • lait de coco (nourrissant et très hydratant),
  • sirop d’agave (hydratant)
  • huile d’olive et huile de chanvre (nourrit, protège, brillance)
  • poudre de spiruline (fortifiant et réparateur)
  • actif :  phytokératine (maintien de l’hydratation, force, douceur, brillance)

Je l’ai laissé poser trois ou quatre heures, j’ai ensuite fait un shampoing avec mon Helvetia Natura, j’ai bien essoré mes cheveux et j’ai appliqué un mélange de mon après-shampoing Fleurance Nature et de sirop d’agave sur mes longueurs, j’ai attaché mes cheveux en chignon et laissé poser 1h.

Après ça j’ai rincé mes cheveux, je les ai enroulé dans une serviette pour qu’elle absorbe un peu l’eau puis j’ai appliqué le masque Propolia pendant de nouveau 1h.

J’ai rincé, j’ai de nouveau laissé ma serviette absorber le surplus d’eau sur mes cheveux et j’ai appliqué en leave-in ma crème lactée et pour finir un peu de pschit à l’eau et au vinaigre pour resserrer les écailles. Voilà donc le résultat sur cheveux secs :

brulage_fourches_resultat

Photo avec et sans flash de près.
Et en bas mon amoureux et moi en mode Panda et Totoro, parce que ça tient trop chaud pour l’hiver!

Alors oui j’ai fait beaucoup de soins, mais c’est parce que je connais mes cheveux, je sais qu’ils n’aiment pas trop le brûlage et une première expérience m’a montré que je ne devais pas lésiner sur les soins hydratants. Alors j’y suis allée à fond et comme on peut le voir sur la photo ça a porté ses fruits : mes cheveux ne sont absolument pas abîmés, ils sont très doux et brillant et il ne reste quasiment plus de fourches.

Pourquoi est-ce que le lisseur est mauvais et le brûlage des fourches bon pour nos cheveux? Question que mon amoureux m’a posé et je me suis dit qu’il était intéressant que j’y réponde ici car c’est souvent un argument qui revient de la part des personnes contre le brûlage.
Le lisseur est à une température très haute, qui évidemment n’a rien à voir avec une bougie (qui va au-delà de 1000° alors que mon lisseur allait à presque 300), mais il est passé directement sur les cheveux. Cette chaleur ouvre les écailles et à force de passer quotidiennement ces plaques dessus ça crée des fourches. Surtout qu’en plus, bien souvent les personnes utilisant un lisseur (en dehors de celles qui les soignent naturellement) n’en prennent pas vraiment soin, elles n’hydratent pas du tout leurs cheveux derrière, au mieux elles appliquent un soin siliconé qui va cacher la misère et les écailles resteront toujours ouvertes, rendant le cheveu poreux.
Le brûlage quant à lui est certes à une température beaucoup plus élevé, mais la flamme de la bougie ne touche pas les cheveux, il suffit simplement de la passer à côté, de plus il ne doit être fait que maximum 2 fois dans l’année. Le brûlage en plus permet de supprimer et cautériser les fourches pour éviter qu’elles apparaissent de nouveau, ça a donc un côté bénéfique! Si on n’oublie pas de bien hydrater et soigner ses cheveux derrière évidemment.
(si je me plante merci de me le faire savoir)

N’hésitez pas à me suivre sur facebook ça me ferait plaisir
et partagez-moi vos expériences avec le brûlage!

Petits mots récents

  • Anonymous
    17 décembre - 21:36 · Répondre

    J’ai déjà fait trois brpulage il me semble !
    Les deux premiers mes longueurs avaient bien réagit.

    Mais le dernier c’était il y a quelques semaines, bon ça as bien sûr cautériser les pointes, mais ça a pas mal assécher les pointes aussi, depuis cure de crème de coco, masque hydratant une fois par semaine, et masque seul avec sirop d’agave & bain d’huile mais toujours des pointes qui boudent, en ayant perdue leur souplesse.

    mais a pars ça c’est une super méthode et qui coûte rien au porte monnaie, à refaire quand j’aurais retrouver de beaux cheveux avec le naturel dans quelques mois ! :)

    • Nesta sans Dreads
      18 décembre - 08:34 · Répondre

      Aïe, des fois les cheveux réagissent différemment de d’habitude et on sait pas trop pourquoi ^^’
      L’AS Fleurance Nature aide bien à retrouver des pointes souples malheureusement il est plus en vente… Mais au cas où tu aurais un exemplaire chez toi, teste le en masque! Sinon tu devrais te faire un spray hydratant à vaporiser matin et soir sur tes cheveux pour voir, ça leur fera ptet du bien, mes cheveux m’ont fait la gueule y a quelques mois, j’ai fait ça et ça allait bien mieux une ou deux semaines après

  • Anonymous
    17 décembre - 21:38 · Répondre

    Je me suis posé la même question que ton amoureux, les trois dernière s fois ou j’ai utilisais mon lisseur, héé bien maintenant je connais la réponse ! Ahah ^^

    • Nesta sans Dreads
      18 décembre - 08:39 · Répondre

      Je me posais la même à mon premier brûlage, je sais pas si c’est une vraie réponse scientifique ettoutça mais en tout cas c’est sûr pour mes cheveux : lisseur et brûlage n’ont pas le même effet! Quand j’ai arrêté le lisseur mes cheveux ont revécu alors que le brûlage ne les abîme finalement pas plus que ça si je les soigne bien ^^

    • Nesta sans Dreads
      18 décembre - 10:45 · Répondre

      C’est un fléau le lisseur ^^ Je l’utilisais tous les jours avant pendant des années parce que j’aimais pas du tout mes cheveux au naturel, je l’ai arrêté 9 mois après mon passage au naturel quand je me suis rendue compte qu’en fait c’était le lisseur qui m’avait rendu les cheveux comme ça et que maintenant qu’ils étaient correctement soignés ils n’en avaient plus besoin! ça a mis encore quelques temps avant que mes cheveux reprennent une forme complètement naturelle et maintenant que je les veux ondulés je les découvre presque lisses xD
      Tu crois que ta nature de cheveux a changé ou c’est le lisseur qui a complètement tué tes boucles?

    • Anonymous
      18 décembre - 10:29 · Répondre

      Oui, le lisseur me les a tellement affiné !
      Et encore parfois j’ai l malheur de le réutiliser, mais ça reste faible par exemple une fois tout els deux mois !
      Mais je vois quand même l’effet plat, mdr.
      Avec le naturel j’ai perdue toutes mes boucles, parfois ils ont une de ces tronche… Que c’est impossible de sortir comme ça :O

  • Anonymous
    17 décembre - 21:40 · Répondre

    L’hui le chanvre et de lin me font très envie, mais je n’en ai jamais trouver même en magasin bio ! (hors internet) C’est dommage :/

  • Anonymous
    17 décembre - 21:41 · Répondre

    Ah oui tu as fais un après shampoing et un masque après, c’est super !
    Faudra que j’y pense pour le prochain ^^

  • Anonymous
    17 décembre - 21:49 · Répondre

    Aurais-tu un masque maison, ou bien des astuces pour rendre leur souplesse aux cheveux ?
    Avec principalement des actifs hydratants que tout le monde a chez soi ? (CFraîche, miel, sirop d’agave etc,) Ou même nourrissants tel que les HV, les œufs..

    J’ai tout essayer mais vraiment, rien n’y fait hormis avocat-banane qui assoupli légèrement.

    • Nesta sans Dreads
      18 décembre - 09:03 · Répondre

      Comme conseillé plus haut, si tu as l’AS Fleurance Nature je te conseille vraiment d’essayer! Si tu l’as pas… Après il faudrait que tu trouves pourquoi tes cheveux manquent autant de souplesse : transition, manque d’hydratation ou de nutrition? Et c’est en trouvant cette réponse que tu pourras mieux régler le problème. Vu que je ne connais ni la nature de tes cheveux ni pourquoi ils sont comme ça, ma réponse te sera sans doute inutile ^^ J’ai entendu beaucoup de bien de la compote, pourquoi ne pas essayer?

    • Nesta sans Dreads
      20 décembre - 07:54 · Répondre

      Je vois sur ton blog (très joli d’ailleurs) que tu as les cheveux courts alors si jamais tu as envie d’essayer demande à quelqu’un de t’aider, car autant devant tu y arriveras peut-être à l’aide d’un miroir, autant derrière ça va être chaud de voir ce que tu fais ^^ En plus ta longueur c’est une longueur où tes pointes souffrent plus facilement car elles frottent tout le temps à tes épaules ou ton écharpe en hiver, du coup si tu les cautérises en même temps ça les protégera un peu des fourches!

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.