Nos faces cachées » Nestasansdreads

Nos faces cachées

DE AMY HARMON

Genre : romance / drame
Prix : 17,90€
♥♥♥

L’histoire : « Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos faces cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire. L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous… »

Un bouquin que j’ai fini depuis plusieurs mois déjà, mais je ne savais pas trop comment vous en parler. Il est assez particulier et d’ailleurs, en lisant le résumé vous avez dû penser comme moi : encore une histoire de héro de la guerre et d’amour. Les premières pages laissent penser à un vrai cliché : le personnage principal est beau comme un Dieu, sportif et populaire (Ambrose) ; la personnage principale n’est apparemment pas très belle, elle est très effacée, et l’aime en secret depuis des années (Fern) ; la meilleure amie de cette dernière est au contraire totalement canon (Rita) et son cousin (et meilleur ami) est handicapé et un « survivant », atteint de la myopathie de Duchenne sa santé se dégrade année après année (Bailey).

Bref, j’avais peur de tomber sur une histoire très niaise et un peu surréaliste.

nos faces cachées

En fait c’est plus que ça. J’aime les histoires d’amour, encore plus quand elles sont compliquées et profondes. Non seulement ça l’est mais Nos faces cachées ne se résume pas qu’à ça, c’est aussi une histoire de traumatisme de la guerre, de « après », de survie, de personnages drôles, attachants et profonds. C’est une réflexion sur la vie, sur les apparences et sur le handicap. Bailey n’est pas seulement un personnage secondaire un peu pathétique à cause de son handicap, il apporte vraiment un plus à ce roman. Bailey est un personnage secondaire mais très important et présent.

En revanche, j’avoue que j’ai eu du mal à rentrer dedans au début, les premiers chapitres sont assez plats, ils mettent en place l’histoire mais j’ai eu du mal à accrocher et à rester dedans, par contre une fois que l’histoire démarrait vraiment, j’avais beaucoup de mal à lâcher ce bouquin pour dormir le soir !
Petite chose que je tiens à signaler : l’écriture de ce livre est plutôt simpliste, à mes yeux. Vous ne verrez pas de tournure de phrase compliquée ni de vocabulaire incompréhensible – vous ne passerez pas votre vie à chercher la signification des mots, tout simplement – mais personnellement ça ne me dérange pas.

J’ai ri en lisant ce roman, j’ai aussi eu les larmes aux yeux, et c’est ça pour moi le plus important quand je lis : la capacité d’un écrivain à me faire rentrer dans son roman, à me le faire vivre. Mon Dieu j’adore ça !

Que pensez-vous de ce type de roman ? Un roman dans le même genre à me conseiller ?

En cours de lecture : la trilogie de Trudi Canavan, Les Chroniques du magicien noir.
Des bisous cachés !

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.