Operation : plus de masse et de volume! » Nestasansdreads

Operation : plus de masse et de volume!

L’ortie piquante est une plante qui a de super propriétés, pour les personnes utilisant des produits conventionnelles aucunes ne se doutent que celle-ci, avec ses feuilles désagréablement urticantes, est une super alliée autant pour nos cheveux, notre peau que pour notre santé! Je vais essayer de faire un petit récapitulatif de tous ces bien faits.

Interne

  • régule le système des fonctions de l’organisme
  • restaure l’équilibre acido-basique
  • très nourrissante
  • préviens l’anémie (très riche en fer) et les allergies
  • aide à l’élimination rénale
  • contre les infections urinaires
  • chute de cheveux, renforce les ongles, la peau
  • décalcification

 Externe

  • fortifiant capillaire
  • contre la chute des cheveux
  • régulateur de sébum

Ça serait aussi très bon pour l’eczéma, mon amoureux en ayant à certains endroits je compte lui faire quelques masques à l’ortie piquante pour voir si ça calme ça.

Comment et pourquoi je vais utiliser l’ortie piquante?

J’ai eu une grosse chute de cheveux depuis juin, je perdais pas mal de cheveux, c’était assez déprimant, surtout que j’ai les cheveux très fins, alors ils ont vite l’air plat et on ne dirait pas que j’en ai beaucoup. D’ailleurs je ne pense pas en avoir beaucoup haha. Bref, j’ai perdu encore plus de masse et de volume avec cette chute… Alors j’ai décidé de faire quelque chose.

La cure de sébum a déjà pas mal calmé cette chute, j’ai remarqué que j’en semais beaucoup moins partout depuis! Mais j’ai voulu aller plus loin. Je veux non seulement revenir à une chute de cheveux « normale », mais aussi gagner en masse et en volume.

J’ai commencé une cure d’ortie piquante interne depuis 1 semaine avec les gélules dont j’ai parlé sur cet article. J’en ai pour environ deux mois de cure si j’arrive à me tenir à la posologie. Pour l’instant je ne peux pas encore parlé des effets, c’est trop tôt, mais vous aurez un bilan au bout d’un mois et à la fin des deux mois avec le bilan de la cure externe!

En synergie je fais une cure externe. À cette poudre je rajoute deux autres ingrédients essentiels : de l’huile de ricin et de l’huile essentielle de romarin.

L’huile de ricin a également une action fortifiante et aide à la pousse, l’huile essentielle de romarin est aussi fortifiante et lutte contre les cheveux gras.

Je ne sais pas combien de temps je compte faire cette cure externe, plusieurs mois c’est sûr, aussi longtemps que ce sera nécessaire! Je viendrais régulièrement montrer mon évolution, en espérant qu’elle soit parlante.

Alors voilà la recette que je réalise une fois par semaine :

soin_cheveux_ortie

(Mention spéciale au gros goinfre en bas à droite qui croit que je lui ai préparé à bouffer… Hahaha)

Ingrédients indispensables :

  • Poudre d’ortie piquante
  • Huile végétale de ricin
  • Huile essentielle de romarin

Ingrédients facultatifs :

  •  Poudre de citron
  • Poudre de cannelle
  • 1 càs d’AS Fleurance Nature
  • 1 càs de sirop d’agave
  • 1 càs de sirop de sucre de canne

Les ingrédients facultatifs sont des ingrédients que vous pouvez remplacer par d’autres selon vos autres besoins et/ou envies, ou ne pas rajouter du tout si vous voulez aller au plus simple. Je rajoute la poudre de citron pour son effet brillance, la cannelle pour la pousse et éclaircir mes cheveux, et le reste c’est pour hydrater, j’ai peur qu’à long terme ce masque soit asséchant alors je devance.

soin_cheveux_ortieJ’essaye de faire une consistance ni trop pâteuse, ni trop liquide. Je mouille toujours mes cheveux à l’eau un peu chaude pour ouvrir les écailles et laisse une serviette absorber le surplus d’eau pour poser mon masque uniquement sur cheveux humides, pour pouvoir appliquer le masque sans m’arracher trop de cheveux et qu’il s’étale mieux, ce qui fait que je suis pas obligée de faire une grosse quantité (je dois avoir 35/40g de poudre au total dans ma mixture, ortie + citron + cannelle, sachant que je mets 25g d’ortie piquante!). Il vaut mieux éviter que les cheveux soient encore trempés d’eau aussi, j’en ai déjà fait l’expérience et certes le masque s’étale encore mieux, mais ça coule partout aussi!

Alors voilà, à l’heure où j’écris cet article nous sommes le 22 novembre 2014, et c’est mon deuxième masque. Rendez-vous soit dans un mois, soit dans deux pour constater un début d’évolution -ou non. M’enfin j’espère que ça portera ses fruits, oh.

Petits mots récents

Laisse un petit mot

Instagram did not return a 200.